Archives de Catégorie: Argumentaire

L’Europe à gauche, maintenant !

Depuis plus de 20 ans la droite nous a expliqué que c’est par la réduction des droits sociaux, la disparition des services publics, la https://i2.wp.com/cameleon.20minutes-blogs.fr/images/medium_detourne.2.jpgmise en concurrence des salariés que nos conditions de vie s’amélioreraient. La crise que nous subissons actuellement est la conséquence des politiques que la droite a menées sans interruption au niveau européen. Les jeunes, plus que tout autre génération, paient le prix de l’échec des politiques menées au nom du libéralisme : chômage, dégradation de l’environnement, précarité…

Notre génération ne peut pas en reprendre pour cinq ans de droite au Parlement européen.

Face à cette droite qui refuse que l’Europe se préoccupe des problèmes des citoyens, et notamment du chômage, il est temps qu’une majorité de gauche prenne le pouvoir au Parlement européen.

Voter pour un député socialiste, c’est sanctionner cette droite européenne qui nous a menée là où nous en sommes aujourd’hui.

Voter pour un député socialiste, c’est voter pour quelqu’un qui vous défend dans l’Europe. Voter pour un député socialiste, c’est voter pour un autre modèle de développement où la politique reprend la main sur le marché.

Nous ne pouvons plus attendre pour changer d’avenir, nous avons besoin d’une Europe à gauche maintenant.

Antoine Détourné
Président du Mouvement des Jeunes Socialistes

Poster un commentaire

Classé dans Argumentaire

L’Europe de Sarkozy et Barroso

Depuis sa création en 1957, l’Union Européenne (CEE à l’époque) n’a jamais réussi à construire autre chose qu’un grand marché commun pour les entreprises et une coopération entre Etats qui s’est limitée à l’économie, la police et la justice.

Jamais les questions d’Europe politique ou d’Europe sociale n’ont pu trouvé de réponses auprès de l’Union.

Ne voit-on pas tous les jours nos dirigeants nationaux critiquer « Bruxelles » ou cette « Europe technocratique » ? Mais au final les décisions prises à Bruxelles le sont soit par les ministres des différents pays membres, par les commissaires européens nommés par les différents chefs d’Etat ou par le parlement européen élu par les citoyens de l’Union Européenne.

Que ce soit le Conseil de l’Europe (les ministres des différents pays membres), la Commission Européenne (réunissant les commissaires européens) ou le parlement européen, tous sont dirigés par des majorités de droite !

C’est bien le même courant d’idée qui dirige la France que celui qui dirige l’Europe. Ceux qui utilisent l’Europe comme alibi à la privatisation massive des services publics, sont les mêmes que ceux qui le propose au niveau de l’Union Européenne !

L’Europe n’a jamais su développer ses institutions pour les rendre plus transparentes et plus proches des citoyens, et donc plus démocratiques.
L’Europe n’a jamais su développer la protection des citoyens, la préservation de services de qualité assurés par l’Etat.
L’Europe a su développer le libre échange de marchandises et la libéralisation des économies nationales, mais n’a jamais su faire tomber les barrières entre citoyens et la protection égale de tous les citoyens européens.

Et c’est bien parce que la droite s’en contente, lui permettant d’appliquer son dogmatisme libéral d’un autre temps.

Il est temps que cela cesse et qu’une autre Europe commence à se construire !

Alors le 7 juin prochain, votez socialistes pour une Europe politique et sociale !

Nathan Blatz
Animateur Fédéral du MJS67

Poster un commentaire

Classé dans Argumentaire

La jeunesse est en première ligne face à la régression sociale

ecosyLa jeunesse est en première ligne face à la régression sociale. Depuis, 5 ans, nous sommes soumis à la précarisation, au chômage, à l’explosion des inégalités. Ne nous leurrons pas, nous sommes de plus en plus nombreux à devoir travailler pour financer nos études, encore plus quand nous voulons étudier dans un autre pays de l’Union Européenne. Le projet que nous propose la droite européenne est un projet ultra-libéral, basé sur la précarité, qui ne nous laisse aucun droit à l’avenir. A l’heure de la diffusion des valeurs libérales, comme le « tous contre tous », l’individualisme, il est urgent de mener une bataille culturelle au niveau européen pour développer les solidarités et une meilleure répartition des richesses

C’est pour toutes ses raisons que nous devons nous mobiliser pour cette échéance majeure, commençons dès maintenant en nous inscrivant sur les listes électorales avant le 31 décembre. Ensemble écrivons une nouvelle page de l’histoire de l’Europe.

Poster un commentaire

Classé dans Argumentaire