Archives de Tag: natacha paris

Présentation de la liste

Poster un commentaire

Classé dans Actualité, Vidéos

Catherine TRAUTMANN à la rencontre des viticulteurs et producteurs laitiers Alsaciens

Ce que nous retenons de ces échanges Les viticulteurs ont fait part à Catherine TRAUTMANN de leur inquiétude de voir une profession autrefois très valorisée portée aujourd’hui au rang de vendeur de produits nocifs. Catherine TRAUTMANN a souligné la nécessaire distinction à faire entre la question viticole et celle des addictions. Il faut éviter les caricatures et revenir à un débat scientifique avec des expertises fiables. Les viticulteurs ont aussi fait part de la pression qui pèse sur eux face aux différentes clich20090426203401normes et cahiers des charges imposés par les conservateurs européens. Ils souhaitent le retour d’un discours pédagogique sur la question et qu’on apprenne davantage aux gens à déguster le vin pour éviter les abus. Ils constatent aussi qu’aujourd’hui rien ne pousse un jeune à s’installer, encore moins à pratiquer une agriculture biologique ou raisonnée respectueuse de l’environnement. Ils souhaitent pouvoir contribuer plus facilement à la préservation de l’environnement et à continuer de jouer leur rôle, si important, de façonneurs de paysages et de terroirs. Les producteurs laitiers ont quant à eux fait part des difficultés et de leur inquiétude face à la baisse des prix du lait et donc de leurs revenus, et la nécessité de soutenir et de développer les formules coopératives. Ce que nous proposons – Redonner à la PAC tous les moyens de répondre aux enjeux agricoles et alimentaires d’aujourd’hui et de demain. – Parmi les objectifs à envisager, nous devons privilégier les aides aux « premiers hectares » pour soutenir « l’actif agricole » et limiter l’agrandissement. De même il paraît important d’abandonner des références historiques pour le calcul du Droit à Paiement Unique (DPU). – Enfin, il nous faut nous battre pour maintenir des outils de régulation essentiels pour l’agriculture européenne : La jachère (quitte à la fixer pour l’instant à un taux 0).
Les quotas laitiers (afin d’éviter une augmentation forte de la production et donc une diminution des prix et donc des revenus des producteurs de lait qui subissent déjà cette baisse depuis plusieurs années). – L’agriculture biologique et d’autres modèles d’agricultures économes doivent devenir les modes de production privilégiés en Europe, et ce, au regard des critères de performance sociale, environnementale et économique. Nous voulons que les consommateurs puissent accéder à des produits de qualité à des prix raisonnables, et ce, grâce à une politique d’incitation financière ambitieuse et de soutien à l’installation destinée à ce type de production agricole. – Nous nous battrons pour que l’agriculture participe à la lutte contre le réchauffement climatique, à la préservation de la biodiversité et à la protection des sols ; cela exige des changements fondamentaux dans la manière de concevoir les pratiques agricoles et la valorisation de modèles visant à produire plus et mieux. La journée s’est terminée avec une réunion publique avec Nathacha Paris et Remi Vettor autour de Catherine Trautmann

Poster un commentaire

Classé dans Actualité